Témoignage de guérison déréalisation dépersonnalisation

Déréalisation / dépersonnalisation : le témoignage de guérison de Sara

Le trouble de déréalisation / dépersonnalisation se caractérise par un sentiment d’irréalité ou d’étrangeté par rapport au monde extérieur (déréalisation) ou par rapport à soi-même (dépersonnalisation). Les personnes qui en souffrent se découragent facilement face aux témoignages négatifs présents sur internet. J’ai donc décidé de recueillir des témoignages de guérison pour contrebalancer un peu tout ça. Sara a généreusement accepté de m’aider dans cet objectif. Elle nous raconte sa victoire face à la déréalisation / dépersonnalisation 🙂

Coucou Sara, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?  

Je m’appelle Sara, j’ai 24 ans, je suis mariée et étudiante en sociologie. Je suis de nature joyeuse, j’aime beaucoup sortir voir du monde. J’ai cependant une sensibilité accrue et je suis assez émotive

Comment la déréalisation / dépersonnalisation est entrée dans ta vie ? 

La déréalisation / dépersonnalisation a débuté suite à une crise de panique assez violente. Le stress s’est prolongé sur plusieurs jours et la déréalisation / dépersonnalisation s’est installée.

Les premiers symptômes ont été une vision floue, une impression de ne plus reconnaitre mes mains, mon visage. La sensation aussi que plus rien autour de moi ne m’était familier. J’ai aussi eu beaucoup de vertiges, la sensation d’être déconnectée, et de ne plus avoir d’émotions. J’étais comme anesthésiée. J’avais le sentiment d’être détachée de moi et de ne pas réellement vivre ma vie, comme si je regardais le film de ma vie.

Au départ j’ai pensée devenir folle, que l’angoisse était tellement forte qu’elle m’avait automatiquement faite basculée dans la folie. Comme beaucoup de personnes j’ai effectué des recherches sur internet… MAUVAISE IDEE ! J’ai lu beaucoup d’articles qui m’ont inquiétée. Je pensais à la suite de ça être schizophrène ou bipolaire. Cette peur a duré plusieurs mois et s’est transformée en phobie. J’étais convaincue que j’étais atteinte par cette maladie et cette idée m’était insupportable. Mon angoisse ne cessait d’augmenter, j’étais focalisée sur mes sensations et sur mes perceptions. Je pensais ne jamais redevenir comme avant, j’imaginais passer ma vie enfermée dans un hôpital psychiatrique

Je ne pouvais m’empêcher de penser à ça, je continuais donc à consulter les sites internet pour me rassurer et je suis tombée sur le site Une vie sereine. En lisant l’article concernant la dépersonnalisation/ déréalisation, j’ai compris qu’il s’agissait de cela. Malheureusement la peur de la folie était beaucoup trop ancrée en moi.

Comment se manifestait principalement la déréalisation / dépersonnalisation chez toi ? 

L’anxiété était donc toujours présente et les symptômes de déréalisation / dépersonnalisation aussi. Mes principaux symptômes étaient :

– L’impression d’être coupée du monde extérieur et déconnectée affectivement des autres

– L’impression d’être déconnectée de moi-même

– Une baisse de motivation liée à une grande fatigue

– Une peur extrême de la folie avec beaucoup de phobies d’impulsions

– De la confusion

Les symptômes les plus difficiles à vivre étaient pour moi l’anesthésie émotionnelle et l’impression d’être comme dans une bulle coupée du monde. Mes symptômes me faisaient penser que «rien n’existait autour de moi et que tout était une création de mon esprit ». Je me demandais même si mon mari existait, si les gens existaient, si je n’étais pas folle et si je ne m’étais pas inventé une vie en quelques sorte.

Comment as-tu mis en place le processus de guérison ?  

J’ai fini par télécharger le guide de Laura et dans un premier temps j’ai appliqué les conseils. Ce n’était pas facile du tout, mais je m’y suis tenue tant bien que mal. J’ai aussi décidée de prendre une supplémentation en magnésium. Cela m’a beaucoup aidé dans un premier temps. J’ai aussi décidée d’arrêter catégoriquement de consulter les différents sites internet traitant de ce sujet. A ce moment-là je n’avais pas encore pris conscience que je rentrais dans un processus de guérison qui allait (pour moi) prendre un peu de temps.

Par la suite j’ai décidé de consulter une psychologue ainsi qu’une sophrologue et j’ai ajouté à ma supplémentation en magnésium des compléments alimentaires très efficaces à base de plantes : SAFRALITE (safran, griffonia simplicifolia, zinc et vitamine B6). Ma sophrologue m’a énormément rassurée quant à la déréalisation / dépersonnalisation. Elle m’a bien expliqué qu’il s’agissait d’un mécanisme de défense du cerveau et que c’était un phénomène courant et normal.

Ces différents éléments combinés m’ont amenée à constater que les symptômes diminuaient, qu’ils étaient de moins en moins forts et récurrents. La clé pour moi au-delà de cela a été d’arrêter d’essayer de me rassurer à tout prix (en en parlant constamment). J’ai décidé d’arrêter de chercher des réponses à mes questions en me disant que je savais ce que j’avais, que je devais me faire confiance, que je n’étais pas atteinte d’une maladie mentale et que du coup je n’avais pas besoin de chercher à me rassurer. Car c’est précisément cela qui faisait perdurer mon trouble.

Comment tu te sens maintenant ?  As-tu vraiment l’impression d’être revenue la personne que tu étais avant ? 

Aujourd’hui la déréalisation / dépersonnalisation a totalement disparu de ma vie. Elle ne me fait plus peur. Pour preuve, il m’arrive encore d’être très fatiguée ou stressée et pour autant elle ne se manifeste pas. J’ai l’impression d’être totalement sortie de la déréalisation / dépersonnalisation, qu’elle ne fait plus partie de ma vie et qu’elle n’en fera plus partie car même si elle se manifestait de nouveau je saurais gérer la situation avec tout ce que j’ai appris.

Cette période qui a tout de même durée 8 mois a été très difficile mais grâce à elle j’ai appris que je disposais d’énormément de ressources en moi ainsi qu’une grande force mentale. J’ai également entrepris un grand travail de fond sur moi afin de gérer au mieux mes émotions, apprendre à vivre plus sereinement, et régler « mes problèmes internes ». J’ai appris que je suis une personne sensible mais que ce n’est pas une faiblesse mais au contraire une grande chance ! Je suis fière de moi aujourd’hui car j’ai réussi à dépasser cela malgré tout ce que ce trouble me faisait penser. Je profite de ce témoignage pour remercier Catherine que j’ai rencontré sur le groupe Facebook. Une très belle personne qui m’a énormément aidé ainsi que tous mes proches qui ont été d’un soutien infaillible.

Quel serait ton meilleur conseil pour les personnes qui essayent de guérir de la déréalisation / dépersonnalisation ? 

Les conseils que je donnerai aux personnes qui traversent en ce moment la déréalisation / dépersonnalisation :

Vous n’êtes pas fous, vous n’êtes pas anormaux. Vous êtes au contraire des personnes sensibles, ce qui est une incroyable chance. Ce que vous vivez est tout à fait normal, votre cerveau fonctionne parfaitement. Je vous conseille d’arrêter de chercher à vous rassurer et de consulter divers sites internet traitant du sujet car cela ne fait que renforcer ce phénomène. Prenez tout ce qui peut vous faire du bien, vous relaxer. N’hésitez pas à demander de l’aide à des professionnels ! Vous allez vous en sortir c’est certain, il faut simplement vous faire confiance car vous en êtes capables. Le sport aide aussi énormément ainsi que le repos. Les symptômes s’estompent progressivement alors ne vous découragez pas si les améliorations sont minimes au début. La guérison peut être très rapide !

Rien n’arrive pas hasard dans la vie, vous avez une leçon à tirer de cette épreuve. Vous en sortirez grandi et plus forts. Courage je suis de tout cœur avec vous !

Merci Sara d’avoir pris de ton temps pour participer à ce projet  🙂 

Si vous avez envie, vous aussi, de partager votre histoire de guérison, n’hésitez pas à me contacter. Le net manque cruellement de témoignages positifs en rapport avec la déréalisation / dépersonnalisation et cela freine trop souvent la confiance de ceux qui essayent de s’en sortir. Merci ! 🙂 

Vous souhaitez lire d’autres témoignages de guérison ? : 

Newsletter

Inscrivez-vous pour être tenu informé de la parution de nouveaux articles 

Pas de spams, promis ! Possibilité de désinscription facile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *