technique de relaxation

La technique de relaxation la plus efficace ! (même en cas de forte anxiété)

Pour guérir d’un trouble anxieux, il est essentiel d’appliquer quotidiennement des techniques pour aider le système nerveux à relâcher son niveau de tension. J’ai récemment découvert une technique de relaxation particulièrement efficace et j’aimerais vous la partager. Cette technique va vous permettre de rapidement diminuer votre anxiété en calmant votre mental et en relâchant toutes les tensions présentes dans votre corps.

 
Guérir l’anxiété = RELÂCHER le système nerveux

Notre système nerveux se divise en deux branches principales :

  • Le système nerveux sympathique, qui est responsable de la réaction de stress. Lorsqu’un menace est perçue dans l’environnement, il prépare le corps à la lutte ou la fuite. Par exemple, il accélère l’activité cardiaque et respiratoire, il active la transpiration, il contracte les muscles,… C’est un peu la pédale d’accélérateur de l’organisme.
  • Le système nerveux parasympathique, qui est responsable du retour au repos. Il induit le ralentissement de toutes ces fonctions et permet le calme et la relaxation. C’est la pédale de frein de l’organisme.

Lorsqu’on souffre de trouble anxieux, c’est comme si le système nerveux sympathique était constamment activé. Nous nous sentons en permanence inquiet, en alerte, comme en proie à une menace imminente. 

Ce qui est intéressant, c’est que les deux systèmes ne peuvent pas être activés simultanément. Ainsi, quand nous appuyons sur la pédale de frein, la pédale d’accélérateur se débranche. Pour guérir d’un trouble anxieux, il est essentiel de chercher à réactiver quotidiennement la pédale de frein, par exemple en utilisant une technique de relaxation. Petit à petit, l’ensemble de notre système nerveux pourra retrouver un équilibre normal.

 

La méthode Jacobson, efficace même en cas de forte ANXIÉTÉ

Je ne sais pas pour vous, mais les techniques de relaxation basées sur la respiration me crispent parfois plus qu’autre chose… Qu’il s’agisse de cohérence cardiaque ou de la respiration abdominale, je n’arrive pas à lâcher prise totalement car je suis constamment entrain de me demander si je fais les choses correctement (ma respiration n’est-elle pas un peu trop forcée ? dois-je faire une respiration complète ou pas ? l’expiration se fait-elle par le nez ou par la bouche ? etc). Au final, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous et je me démotive…

Récemment, j’ai découvert une autre technique de relaxation qui m’a permis d’atteindre un profond état de détente du corps et de l’esprit que je n’avais plus ressenti depuis bien longtemps. Je dois dire que ça a été une véritable bénédiction !

Il s’agit de la relaxation progressive de Jacobson. Ici, pas moyen de mal faire l’exercice, le principe est tout simple : il s’agit de contracter un groupe musculaire pendant quelques secondes, puis de le relâcher. On passe ainsi en revue l’ensemble du corps.

Contrairement à la plupart des techniques de relaxation, la méthode Jacobson est appropriée même en cas de forte anxiété. En effet, comme il s’agit d’une relaxation “active”, cela ne nous laisse pas trop le temps de nous concentrer sur nos sensations  corporelles désagréables ou sur nos pensées anxieuses.

 

Un corps détendu = Des pensées détendues

Le fondateur de la méthode, Edmund Jacobson, a étudié le système neuro-musculaire et a observé que les pensées anxieuses provoquaient une contraction musculaire. Mais le plus intéressant pour nous, c’est que l’inverse est également vrai : si le système musculaire est profondément décontracté, l’anxiété ne peut plus apparaître. Selon Jacobson, l’état de relaxation se définit comme l’ « absence de toute contraction musculaire ». Le but de sa méthode est ainsi de supprimer toutes les tensions résiduelles dans notre corps pour permettre une atténuation des tensions psychiques.

On est souvent bien conscient que les pensées stressantes créent une crispation dans notre corps. Ainsi, dès qu’on se sent mal, on a tendance à entrer en lutte contre notre mental pour tenter de retrouver un état de détente agréable dans notre corps : on essaye tant bien que mal de se rationaliser ou de bloquer les pensées anxieuses… Le mental lutte contre lui-même, créant souvent une tension supplémentaire en nous….

La méthode Jacobson nous apprend que pour calmer les pensées anxieuses, on peut passer par la relaxation du corps. L’avantage de cette manière de procéder est qu’elle n’implique aucune lutte en nous : tout se fait de manière douce et naturelle. Et elle est vraiment efficace : on peut réellement sentir qu’à mesure que le corps se détend, les mauvaises pensées commencent à se raréfier et à avoir moins d’impact sur nous. C’est un peu comme si elles passaient à l’arrière-plan : elles perdent leur substance et on ne s’y accroche plus.

Un autre aspect intéressant de cette technique de relaxation est qu’elle permet un véritable apprentissage si elle pratiquée de manière régulière. En apprenant à observer la différence entre la sensation de tension et la sensation de relâchement dans les différentes parties de notre corps, cela nous entraîne, avec le temps, à repérer les tensions corporelles dès leur apparition, et à les relâcher aussitôt. 

 

Comment utiliser la technique

Pour vous familiariser avec la méthode Jacobson, vous pouvez commencer par des relaxations guidées sur Youtube. Personnellement, j’utilise celle de Mélanie Hindi. J’aime beaucoup sa voix, que je trouve douce et rassurante. En voici le lien :

Pour aider votre système nerveux à relâcher progressivement son niveau de tension, je vous invite à pratiquer la méthode Jacobson une fois par jour. Après avoir fait quelques relaxations guidées, il vous sera très facile de la reproduire seul, par exemple pour vous aider à vous endormir rapidement (la méthode Jacobson fait d’ailleurs partie de mes 3 techniques pour passer des nuits sans angoisse).

Un avantage de cette technique de relaxation est qu’elle peut s’appliquer partout de manière assez discrète (… on évitera juste la contraction du visage  en public :-)). Ainsi, dès le moment où on se sent repartir dans nos pensées anxieuses, on peut contracter discrètement le pied ou le ventre, par exemple, et se focaliser sur la sensation de détente qui suit la contraction.

 

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si cette technique de relaxation vous a fait autant de bien qu’à moi ! Bonne relaxation à tous ! 🙂 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *